mercredi 6 août 2008

Leçon de gastronomie


Gourmandise

Alors que je devais me lever à 5h pour sortir et regarder de nouveau le Tai chi ; papa comprend que je suis fatigué. Il me propose de rester dormir. Ce que j’accepte volontiers et je me rendors. Pendant ce temps, papa part avec Ayin et Harry pour voir le Tai Chi. Quand je me réveille trois heures après je vois la porte s’ouvrir, c’est papa qui revient. On avait du travail à finir. Papa demande à Harry et Ayin de nous laisser la matinée pour travailler. Papa qui doit éditer ses photos sur Iview prend son Mac sur ses genoux et commence à travailler. Moi, avec mon PC je fais la même chose pour écrire mon texte. Quand j’ai fini mon texte, je le lis à papa qui me donne des conseils. En fait, on écrit ce texte à deux. Vers 13h on tape à la porte, je vais ouvrir, c’est Harry qui vient nous chercher pour déjeuner. On lui demande de nous laisser une heure pour tout finir. Il accepte et s’assoit à coté de moi. Bien qu’il soit silencieux, le fait qu’il boive beaucoup dégage une odeur désagréable qui me déconcentre. Je finis d’écrire, papa finit son travail et on va manger. On arrive dans un restaurant que Harry connaît bien. Il y a une place à l’étage dans une salle qui nous est même réservée. Au milieu de la table, il y a une sorte de plateau tournant en verre ; papa me dit qu’on l’appelle « la roue de la faim ». Harry qui connaît bien la nourriture locale commande quelques petits plats froids pour commencer. Parmi ces plats, une montagne de tripes froides avec un peu de salade. Ca sent si bon ! Avec la sauce, dans la bouche, on a une impression de chaud et froid, un peu piquant mais c’est délicieux. En plus, on nous a apporté des longs légumes verts que papa déguste avec joie. Papa est très chanceux, quelques minutes après les légumes, arrive un autre plat chinois que papa adore, le Tofu. Le tofu et papa c’est une longue histoire. Il y a de cela deux ou trois ans, papa nous emmène ma petite sœur et moi à Lille pour un jour, lors du vernissage d’une de ses expositions. On va avec ses amis dans un restaurant végétarien asiatique, je commande du tofu et en propose à papa. Mais il me dit que la forme ne l’inspire pas, alors je mange tout en partageant avec ma petite sœur Djanan. Quelques années plus tard, papa a daigné goûter au tofu, et depuis, il en commande dans tous les restaurants. C’est marrant. Après tous ces hors d’œuvre, arrive le plat chaud, c’est un plat de raviolis bouillis. J’en prends un avec mes baguettes et je le trempe dans le vinaigre, puis le mange ; c’est tellement bon que j’en reprends un, puis un autre, et ainsi de suite. Au bout d’un moment, j’engloutis un ravioli entier dans ma bouche qui fait comme un ballon et papa se moque de moi. Alors, je recommence à manger doucement et avec des petites portions.

1 commentaire:

Shadow Cutting a dit…

Interesting travel blog!